Jacques Lenfant
Chirurgie orthopédie à Paris 7 et Paris 14
 
Jacques Lenfant, chirurgie orthopédie à Paris 7 et Paris 14
 

Les prothèses totales d'épaule

La prothèse totale anatomique

L’arthrose de l’articulation scapulo-humérale peut-être traitée par la mise en place d’une prothèse totale remplaçant les deux versants (huméral et glénoïdien) de l’articulation.

Un arthroscanner sera nécessaire pour évaluer la qualité de la coiffe des rotateurs et celle du cartilage.

Tout d’abord, il faut que les douleurs et la gêne ne soient pas améliorées par le traitement médical et la rééducation.

Les radios standards confirment la présence d’une arthrose centrée (sans rupture de la coiffe).

Il faut demander un arthroscanner qui confirmera l’importance de l’usure cartilagineuse et osseuse, et la bonne continuité de la coiffe.

Arthroscanner d’épaule

Prothèse totale d’épaule anatomique

La prothèse totale inversée

L’arthrose de l’articulation scapulo-humérale peut-être traitée par la mise en place d’une prothèse totale remplaçant les deux versants (huméral et glénoïdien) de l’articulation.

Un arthroscanner sera nécessaire pour évaluer la qualité de la coiffe des rotateurs et celle du cartilage.

Elle est indiquée en cas de rupture de la coiffe des rotateurs.

Sur la glène de l’omoplate est positionnée une « glèno-sphère » et sur l’humérus une cupule. Cela permet d’inverser les forces sur l’articulation qui ne fonctionne qu’avec le muscle deltoïde sans avoir besoin des muscles de la coiffe.

Ces prothèses ne sont mises en place le plus souvent qu’après 75 ans en raison de leur durée de vie encore limitée.

Prothèse totale d’épaule inversée

Mobilité possible après une prothèse inversée

Les complications des prothèses d'épaule

Elles sont similaires aux complications des prothèses en général, à savoir principalement :

  • L’infection.
  • L’usure.
  • Le descellement, surtout sur la partie scellée sur l’omoplate (glène).
  • La luxation.

Toutes ces complications peuvent conduire à une nouvelle intervention et au changement éventuel de la prothèse comme le montrent les deux radiographies ci-dessous.

Luxation invétérée non réductible de prothèse (image de gauche). Changement complet de la prothèse au bout de 6 mois. Contrôle radio à un an (image de droite)

Le docteur Jacques Lenfant

consulte à son cabinet 22 rue Philippe Delorme à Paris 17e, à la clinique Oudinot ou la clinique Arago.

 

Réalisation & référencement Simplébo

Connexion

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'installation et l'utilisation de cookies sur votre poste, notamment à des fins d'analyse d'audience, dans le respect de notre politique de protection de votre vie privée.